Une recherche-terrain pas comme les autres !

Un voyage d’études à l’épreuve de la pandémie…

Une semaine à distance pour un groupe d’étudiantes canadiennes

Dans le courant du mois de mai, nous avons le plaisir d’accueillir un groupe d’étudiantes de la faculté des Sciences Sociales de l’Université d’Ottawa et leur professeure, Marguerite Soulières pour une semaine d’immersion sur notre site et de rencontres avec des porteurs de projets bretons !

D’un projet initialement prévu autour d’une recherche-action avec un bailleur social dans un quartier rennais, le projet s’est orienté, en raison de la pandémie qui empêche tout déplacement en France, vers une recherche-terrain, à distance, à partir des productions mises en ligne dans le cadre de la Saison 20/21.

L’occasion pour elles de travailler le dépaysement, la découverte d’autres pratiques, l’analyse réflexive et le travail collectif !
L’occasion pour nous de présenter d’autres pratiques, de découvrir d’autres structures et de mettre en miroir les réalités françaises et les réalités canadiennes !
L’occasion pour vous, bientôt, de découvrir leurs rapports d’étonnement et leurs propositions complémentaires de programmation autour de nos thématiques !

Et concrètement, comment fait-on une recherche-terrain à distance ?

Depuis le mois de janvier, Le Campus des Solidarités travaille avec Marguerite Soulières, pour construire une semaine sur-mesure à ses étudiantes !

Sans perdre de vue le fil conducteur de ce cours, nous nous sommes rapidement entendues sur un principe qui nous était cher à toutes : celui de la réciprocité !

Nous avons donc convenu de l’articulation suivante : pendant 4 jours, nous nous donnons rendez-vous sur la toile et organisons des rencontres avec des porteurs de projet, des élus, des représentants associatifs,… et le dernier jour, les étudiantes s’engagent à mettre en miroir les initiatives canadiennes avec celles qu’elles auront découvertes dans la programmation de la Saison !

Une mise en miroir qui sera, bien entendu, accessible à toutes et tous sur notre site !

Quelques éléments de programme…

Structures intervenantes

ASKORIA

Chambre Régionale de l’économie sociale et solidaire

TAg35

Le CRIC

Association Mathi

La Grenouille à grande bouche

Un café des possibles

Quartiers solidaires

Territoires zéro chômeur de longue durée

Raison d’êtres

Arbitryum

Centre de recherche d’Askoria

Campus des Solidarités

CRTS

L’atelier d’Aran

Conseil consultatif régional des personnes accompagnées / accueillies

Retour sur la genèse du projet

Les sociétés nord-américaines et d’Europe de l’Ouest se caractérisent de plus en plus par leur diversité sociale et culturelle. Les enjeux macro-économiques de la mondialisation limitent les choix socio-politiques nationaux pour développer leur vivre ensemble de manière juste et équitable. On assiste en effet depuis plus de deux décennies à des coupures systématiques dans les dispositifs de distribution et d’accompagnement des personnes vulnérabilisées. Le contexte de la pandémie actuelle met particulièrement en lumière les effets délétères de ces rationalisations comptables. Par ailleurs, nombreuses sont les initiatives de mobilisation intersectorielle et de participation citoyenne, les projets de sensibilisation et d’inclusion, les services et activités de soutien appelant à (et témoignant de) la puissance d’agir des communautés.

Le thème central du cours est le vivre ensemble et l’inclusion des personnes en situation de vulnérabilité. L’objectif est d’offrir aux étudiants une occasion de se déplacer dans un milieu autre que celui (ou ceux) dans lequel ils ont grandi et font leur formation.

Ce déplacement géographique et culturel apporte une autre perspective qui est propice à des nouveaux apprentissages sur deux horizons : apprendre à distance de ce qui est « normal » et « naturel », ce qui va de soi dans notre compréhension du monde social ; et apprendre à proximité de milieux qui abordent autrement les mêmes questions et proposent des manières différentes (et innovantes) d’intervenir. Ce déplacement – et la prise de conscience des constructions socio-politiques et économiques qui fondent notre vision du monde – fera l’objet d’une démarche réflexive qui commencera avant le départ et se terminera au retour.

Lire la suite

Ce cours de recherche-terrain propose de faire une analyse de l’intervention sociale prenant diverses formes dans différents contextes avec une attention particulière aux dimensions politiques, économiques et culturelles qui les façonnent. Cette analyse se fera à travers une démarche de recherche- documentaire et de terrain- dans différents milieux d’intervention de deux régions en France (Gennevilliers et Rennes).

Sur le plan de la recherche, l’objectif est d’exposer les étudiants sur le plan théorique, méthodologique et pratique aux approches inductives, participatives et créatives de la recherche.  Les étudiants auront élaboré en amont une problématique de recherche et une méthodologie en se basant sur une revue de littérature, des apprentissages pratiques et une réflexion personnelle et collective lors des séances de préparation. Ils auront ensuite à revoir leur premier questionnement de manière à co-construire cette fois un projet de recherche en fonction du travail de terrain qui aura été mené, en collaboration avec les acteurs (intervenants et personnes touchées) dans des structures d’accueil dans différentes sphères du travail social (Gennevilliers) et dans un quartier visé par un projet innovant d’insertion sociale et professionnelle rattaché à un bailleur (fournisseur) de logement social (Rennes). Les concepts clé de vivre ensemble, inclusion, vulnérabilité sociale, reconnaissance, proximité, parcours, puissance d’agir, inter-sectorialité et partenariat seront mobilisés et les approches méthodologiques participatives et créatives seront priorisées.

Sur le plan de la connaissance du milieu, l’objectif est de familiariser les étudiants avec le contexte sociopolitique et économique des deux villes ciblées (Rennes et Gennevilliers), aux lois, politiques sociales, organisation des milieux d’intervention et de formation des intervenants sociaux en France. Dans un souci de réciprocité, les étudiants (et la professeure) prépareront et présenteront à leurs pairs et aux partenaires des politiques sociales, des organismes et des expériences de recherche intervention menées au Canada.

Sur le plan professionnel, l’objectif est d’offrir aux étudiants des outils personnels et techniques pour :

  • une démarche réflexive
  • le travail en collectif,
  • les pratiques solidaires et démocratiques (la communication, l’écoute et l’expression des idées, besoins, limites, etc.)