ADSF

Agir pour la santé des femmes en situation de précarité

Créée en décembre 2001, l’ADSF a voulu répondre à un désintérêt pour la santé de genre et à un déficit d’acteurs dans le champ spécifique de la santé des femmes dans l’action humanitaire. Le principe de l’ADSF est alors posé : la santé des femmes comme un état de bien-être social physique et mental, telle qu’elle est définie par l’Organisation Mondiale de la Santé. Depuis, l’ADSF intervient en France, en Europe de l’Est, au Maghreb, en Afrique, au Proche-Orient et en Asie.

Objectifs

  • Soigner les plus précaires
  • Lutter contre les violences et l’exclusion
  • Partager l’expertise médicale à l’international
  • Sensibiliser les institutions

Actions

  • Consultations spécialisées hebdomadaires de gynécologie au Centre d’hébergement d’urgence sociale du Samu social de Paris. Des examens de dépistage de pathologies gravidiques, de cancers, du VIH.
  • Maraudes depuis 2014 auprès des femmes vivant dans les hôtels d’hébergement d’urgence, des squats ou des bidonvilles auprès de qui les bénévoles proposent écoute, soutien, information et examens. Elles permettent de faire des consultations, d’orienter, d’organiser des groupes de paroles, de distribuer des kits hygiène et offrir un sou-tien psychologique.
  • Formations destinées aux professionnels de la santé pour les sensibiliser et leur donner les outils nécessaires au dépistage de la violence et à la prise en charge de ces femmes (approche psychologique, procédure de diagnostic, orientation vers les structures adaptées : médicales, juridiques, associatives…).
  • Formations cliniques à l’étranger
  • En France, participation à des formations universitaires sur la prise en charge des femmes en grande précarité ou victimes de violences
  • L’ADSF propose aux autorités politiques, diplomatiques, aux institutions des outils et stratégies pour améliorer la prise en charge médicale des femmes en situation de précarité, pour faciliter le travail des professionnels de santé.

Infos pratiques

  • Consulter leur site
  • Contact : Nadège Passereau, déléguée générale
  • Lien avec le Campus : présence avec le SEIS #3, Lauréat FFE