Compagnie La Morsure

Mêler création théâtrale et improvisation avec des publics singuliers

La Morsure est portée par Marie Parent et Christophe Le Cheviller, qui, à l’image de l’improvisation, s’imagine comme un mouvement artistique. La compagnie développe un pan de son projet auprès de publics singuliers (personnes âgées, psychotiques, handicapés) et de structures spécialisées où elle propose des ateliers pour et avec les personnes accueillies dans ces structures, en s’appuyant sur les équipes éducatives et soignantes, et en favorisant la mixité avec des artistes amateurs de profils dits « classiques »…

Objectifs

  • Mettre la forme artistique au service du propos
  • Improviser pour créer
  • Proposer une expérience au spectateur
  • Créer un univers

Actions

  • La Morsure explore aussi bien le théâtre, que la musique, la danse, les arts plastiques et la performance comme moyens pour porter un propos complexe.
  • Les créations de La Morsure sont des improvisations, conçue comme une matière vivante à façonner afin de rendre visible aux yeux du public et d’intégrer le processus créatif à l’œuvre présentée.
  • Les spectacles sont pensés comme des expériences uniques intimes en public. Cette expérience se veut sensorielle, physique et immersive.
  • Les créations de la Morsure se suivent les unes les autres et ces séries développent un langage artistique propre à la Compagnie.
  • Exemple de “MEMORI” : un voyage sensible ou drôle dans nos mémoires. Cette création improvisée, où d’authentiques souvenirs, sensations ou anecdotes réinterprétées, prennent corps au plateau, avec des professionnels et des amateurs pour certains atteints de la maladie d’Alzheimer. Quand le vécu devient la matière de comédiens improvisateurs, pour raconter des histoires autrement… Sur l’importance de la sincérité et la nécessaire réinvention du réel dans la création théâtrale.

Infos pratiques

  • consultez leur site
  • contact : Marie Parent, artiste, metteuse en scène, codirectrice artistique
  • lien avec le Campus : présence au SEIS #4 et à la Saison 20/21 (portrait de femmes)